Tour de Californie

Nevada City - Sacremento

 
     
 
QuoiDe neuf

En préparation!

Nouveau cycle d'entraînement

...suite

 

CourseHier

Championnat du Monde!

Médaillé de bronze

...suite

 

ProChaine

Nouvelle saison!

Construire sur le succès

...suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un début de Tour sur un terrain plat et rapide



Nous sommes arrivés depuis maintenant 3 jours et le départ de la première étape du Tour de Californie est enfin donné.

Toutes les équipes sont hébergées à Sacremento m��me, la ville d'arrivée de cette première étape. Nous avons donc quitté l'hôtel tôt ce matin pour nous rendre à Nevada City. Évidemment, j'étais assez impressionné de prendre le départ aux côtés des Tom Boonen (BEL), Mark Cavendish (GBR), Lance Armstrong (USA), Levi Leipheimer (USA), Fabian Cancellara (SUI), Andy Schleck (LUX), George Hincapie (USA).

Nous avons pris le départ à 11H:35 pr��cisément. Nous avions un distance neutre de 2,5 km à parcourir avant que la course ne soit officiellement lancée. Il y avait beaucoup de monde sur un parcours aux allures "Western".

La température était plutôt confortable à 80 degrés "Fahrenheit". Ce départ à Nevada City était souligné de manière toute particulière par l'organisation avec sa 50ième année d'existence.

Nous venions à peine de débuter la course que Tom Boonen (Quick Step) devait faire face à une crevaison. Heureusement pour lui, il a eu le temps de changer de roue avant qu'une première attaque ait lieu. Le Tour était bien débuté avec cette première de ses 8 étapes en Californie.:e Le point le plus élevé de cette étape aujourd'hui ne dépassait pas 3,000 pieds.

Après avoir vu le premier drapeau Italien porté par un spectateur, le peloton amorçait une descente très rapide. Un autre coureur était victime d'une crevaison. Moins chanceux celui-là pour rejoindre ensuite le peloton. Nous passons maintenant une école élémentaire et plusieurs églises. Nous sommes surpris par l'animation d'un groupe de percussion et de maracas. On ne sait jamais que ce nous pouvons voir en Californie.

Très tôt dans la course, Maarten Tjallingii (Rabobank), Chad Beyer (BMC), Marc De Maar (United Healthcare) et Paul Mach (Bissell) se sont échappés et ont maintenus une avance de plus de 5 minutes sur le peloton. Les quatre hommes ont bien tentés de survivre jusqu'à la fin de la course mais en vain. Le peloton les a rejoins à environ 20 kilomètres du fil d'arrivée.

L'équipe HTC Columbia roulait comme un train afin de contrôler la course et préparer le phase finale pour son coureur Mark Cavendish. Tous les coureurs étaient vraiment aux aguets. Qui serait le premier à lancer l'inévitable attaque ? Chaque équipe commençait à positionner leurs stratégie de "lead out" en faveur de leurs sprinters.

L'équipe HTC Columbia était toujours en avant du peloton. Les autres équipes favorites ne bougeaient pas. Nous sommes finalement entrées dans le Ville de Sacramento. Il ne restait que 3 boucles d'un circuit urbain de 3 kilomètres autour du Capital de l'État de la Californie. Jusque là, tout s'était bien déroulé pour moi. Je me suis tenu en avant dans le premier tiers du peloton. Avec mes coéquipiers, nous étions placés pour effectuer la dernière boucle et le sprint final. À la 3ième et dernière boucle du circuit urbain, une chute s'est produite derrière moi. Tom Boonen était du nombre des coureurs dans le ¨crash¨. Il s'en est fallu de peu pour que mon coéquipier Martin Gilbert ne soit éjecté. Heureusement, ce ne fût pas le cas. Cependant, cela a anéanti notre stratégie de ¨lead out¨.

Me me suis donc retrouvé tout fin seul de mon équipe en avant pour sprinter. L'Équipe HTC Columbia roulait toujours comme un TGV. Mark Cavendish l'a emporté et je me suis classé en 7ième position.



La glace est maintenant cassée... le Tour est entamé... Les autres équipes vont maintenant s'exprimer autrement... dans les montagnes abruptes.