Tournée Européenne 2010

Se mesurer aux européens

 
     
 
QuoiDe neuf

En préparation!

Nouveau cycle d'entraînement

...suite

 

CourseHier

Championnat du Monde!

Médaillé de bronze

...suite

 

ProChaine

Nouvelle saison!

Construire sur le succès

...suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mi-Août en Bretagne, France




1er étape - 12 août: Plouec du Trieux - Pontrieux - 170 km

Notre tournée européenne s'est poursuivi de plus belle. Nous nous retrouvons cette fois-ci en Bretagne, pays de mes ancêtres: Pierre Boivin, le premier Boivin au Canada, était originaire de la Bretagne.

Ce retour en terre ancestrale a été plutôt accueillant puisque nous avons remporté la victoire contre toutes attentes de la part des compétiteurs européens évidemment.

Mes co-équipiers David Boily et Kevin Lacombe ont «travaill��s comme des malades» pour me ramener en avant à la fin de la course. Je leur doit une fière chandelle.


Ce f��t une course de mouvement pour tenter de succéder à Niels Albert ! Les attaques et les échappées se sont multipliées et la course s'est jouée finalement sur le circuit de Pontrieux. A 25km de la ligne, Fouchard, Sidaner et Halléguen lançaient l'attaque déterminante. Je me suis alors détaché derrière ce groupe. Mes coéquipiers Boily et Lacombe ont pris les choses en main pour répliquer et rejoindre le peloton de tête. Ils avaient littéralement le «couteau entre les dents». Ils ont repris 1 minute de retard en 2 tours de circuit. Je me tenais dans leurs roues pour récupérer et me préparer à l'assaut final. J'ai repris seul les 20 secondes restantes qui me séparait des meneurs. Je l'ai emporté au sprint devant Fabien Sidaner (Côtes d'Armor-Marie Morin). Mathieu Halléguen (Bretagne-Shuller) et Julien Fouchard (Cofidis) ont pris ensuite les 3 et 4e places.

L'objectif de notre tournée européenne était de «paufiner notre travail d'équipe et nous faire voir». Nous avons atteint pleinement cet objectif ce jour-là.


Nous étions détenteurs du maillot jaune. Les Européens ne l'ont pas trouvé très drôle je pense... La lutte fût féroce le lendemain... à suivre...

Voici quelques articles publiés sur qui notre course:

Entrevue avec "Velochrono France".

Spidertech surpasse les attentes en Bretagne.

Josée Larocque: "On n'exclut rien".

Premier maillot jaune en France pour Guillaume Boivin.


2ième étape - 13 août: Poullaouen - 175 km

Maxime Renault (Sojasun espoir-ACNC) s'est adjugé ce vendredi la 2e étape de la Mi-Août en Bretagne disputée autour de Poullaouen sur 175 km. Il a devancé au sprint Shinichi Fukushima (Geumsan Ginseng Asia) et Jean-Luc Delpech (Bretagne-Shuller). Ce dernier devenait ainsi le nouveau leader de l'épreuve. Ce n'est pas sans déception que je devais ainsi me départir du maillot jaune de leader.

Je suis arrivé sur la ligne d'arrivée en même temps que le peloton principal accusant ainsi 55 secondes de retard sur Maxime Renault. La victoire est toujours éphémère. C'est sans doute pour cela que les vainqueurs d'une course reçoivent des fleurs.

3ième étape - 14 août: Pont Scorff - Quéven - Gestel-Cléguer - 180 km

Au classement général, je me retrouve à 31 secondes et 11ième derrière le nouveau leader, Jean-Luc Delpech (BSC). La compétition est très relevée. Nous avons beaucoup de plaisir. Nous nous sommes levés ce matin avec la ferme intention de gagner la troisième étape de ce jour ��� Aankomst: 180 kilomètres, 6 tours de circuit de 14 km (PONT SCORFF - QUÉVEN - GESTEL - PONT SCORFF, 9 tours de circuit de 10 km à CLÉGUER. Beaucoup de diversité et des coefficients de difficultés tr���s variables. Il faudra user de stratégie et de patience afin de tirer les marrons du feu en visant rien de moins que la victoire.

C’était au tour de la formation Bretagne-Schuller d’assurer la défense du maillot jaune contre les 25 autres équipes à l’attaque. Contrairement au deux premières étapes, la 3e et avant-derni��re comportait moins de changements d’élévation. Notre équipe SpiderTech planifiait donc un sprint massif.

Le parcours était constitué de 2 circuits: le premier de 14km et le 2e de 10 km. Attaquant dès le départ, le peloton a couvert la première heure de course à 47km à l’heure. En raison de la pluie intermittente, la chaussée était glissante et Keven Lacombe a chuté lourdement dans l’un des ronds-points. Il s’est relevé un peu choqué, a changé son vélo et, après une longue chasse, a réintégré le peloton. Aucune échappée n’a tenue assez longtemps pour faire de dégâts durant les 90 premiers kilomètres. À l’entrée du 2e circuit, le peloton était virtuellement regroupé.

La course a commencé à être intéressante sur le deuxième circuit, étroit et sillonnant, avec une descente technique, suivie d’une montée solide finissant à 500 mètres avant la bannière de l’arrivée. Une attaque était éminente lors des premiers tours des 8 tours à compléter. Un petit groupe de coureurs s’est détaché à l’avant, suivi d’une contre-attaque laissant le maillot jaune au sein du peloton. Éventuellement les 9 hommes de l’échappée furent rattrapés par les 9 autres de chasse, incluant François Parisien et Bruno Langlois, à 50 secondes du peloton à 4 tours à faire. Au même moment, sentant la faiblesse au sein du peloton, nous avons attaqué David Boily et moi, ouvrant l’écart sur le maillot jaune. Nous avons ainsi fait la jonction avec la tête de course, forçant l’équipe du maillot jaune à réagir et de même pour les autres coureurs bien placés au classement général. En moins d’un tour le peloton est revenu sur l’échappée.

Au 8e et dernier tour, Cofidis se mit au avant poste pour imposer le tempo pour amener leur sprinter Keukeleire. Durant les 2 derniers kilomètres, nous nous sommes bien positionnés à l’avant. À 350 mètres, David Boily m'a pris en charge dans sa roue pour le sprint. Un coureur de Bretagne-Shuller fût le premier à attaquer à 250 mètres. J'ai alors a saisi l'occasion pour sortir et le suivre. En affrontant le vent, en montée vers la ligne d’arrivée, ce sprint a été très long. Malgré tout, mes adversaires finaux n'ont pas été capables de me devancer. J'étais bien fier de cette deuxième victoire d'étape. Je suis maintenant meneur du classement des points, portant le maillot vert et en 7e position au classement général, à 31 secondes.




4ième étape - 15 août: Guerlesquin - 176 km

Vincent Ragot (AC Lanester 56) s'est adjugé ce dimanche la 4e et dernière étape de la Mi-août en Bretagne (2.2), courue à Guerlesquin sur 176 km. Il a devancé ses compagnons d'échappée Erwan Brenterch (AVC Aix-en-Provence) et Romain Guillemois (Vendée U). Jean-Luc Delpech (Bretagne-Schuller) s'est mérité quant à lui le classement général de la 33e édition. Il succède au palmarès de la course au Norvégien Frederik Wilmann.

Nous nous sommes trouvés derrière dans le peloton. Nous avons ratés cette échappée au fil d'arrivée par un écart de 22 secondes. Aucune équipe n'avait intérêt à reprendre cette échappée à part nous peut-être pour une autre victoire d'étape mais en vain.

Notre équipe Spidertech a fait un travail formidable au pays de la Bretagne. Je suis très fier du travail de mes coéquipiers. Il ont fait un travail remarquable. Vraiment, c'était une expérience d'équipe incroyable.