Classique de Philadelphie

La plus importante course d'un jour aux États-Unis

 
     
 
QuoiDe neuf

En préparation!

Nouveau cycle d'entraînement

...suite

 

CourseHier

Championnat du Monde!

Médaillé de bronze

...suite

 

ProChaine

Nouvelle saison!

Construire sur le succès

...suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un parcours à conquérir



La victoire nous a échappée de justesse...

Nous étions plus de 200 compétiteurs à prendre le départ ce matin à 9H:00. Nous entreprenions une longue journée de travail avec plus de 6 heures sur nos selles. C'était chaud et humide avec une température d'environ 35 degrés Celsius. Le circuit urbain était caractérisé par une bosse de 17% de dénivellation qui prenait environ 2 minutes à compléter.

Très tôt dans la course nous avons assisté à une échappée de plusieurs coureurs dans laquelle notre coéquipier Bruno Langlois faisait partie. Ils ont progressivement accumulés plus de 5 minutes d'avance sur le peloton sur une distance d'environ 100 kilomètres. Malgré la chaleur intense, je me suis senti très bien. C'était vraiment particulier de constater l'enthousiasme des spectateurs nombreux de Philadelphie. Il faut croire que la fière du hockey avait aussi envahie les rues de la ville pour célébrer cette 26ième édition de cette classique annuelle internationale.

L'échappée était composée de Daniel Oss (Liquigas-Doimo), Chris Barton et Chad Beyer (BMC Racing Team), Bernardo Colex Tepoz (Amore & Vita - Conad), Jason Donald, Cesar Augusto Grajales, O'Neill and Bobby Lea (Bahati Foundation), Hayden Brooks (Fly V Australia), James Driscoll et Andres Pereyra (Jamis - Sutter Home), Kiel Reijnen et Will Routley (Jelly Belly p/b Kenda), David Veilleux (Kelly Benefit Strategies), Nick Waite (Kenda p/b Gear Grinder), Bruno Langlois (Spidertech propulsée par Planet Energy), Jonathan Clarke (Unitedhealthcare p/b Maxxis), Taylor Shelden (US National Team) et Chris Jones (Team Type 1). Cette échappée s'est maintenue jusqu'au 6ième tour du circuit routier.

C'est alors que Will Routley (Jelly Belly p/b Kenda) s'est détaché en solo pendant plusieurs kilomètres. Pendant ce temps, le groupe en échappée a été rejoint par les autres cyclistes. Routley a roulé seul en avant sur une distance d'environ 100 kilomètres. Il a finalement été repris par Daniel Oss (Liquigas-Doimo), Ermanno Capelli (Footon-Servetto), Christopher Jones (Team Type 1) et Cesar Grajales (Bahati Foundation) et un autre groupe en provenance du peloton: Jackson Stewart (BMC Racing Team), Serhy Grechyn (Amore & Vita - Conad), Scott Zwizanski (Kelly Benefit Strategies) et notre coéquipier Ryan Roth (Spidertech propulsée par Planet Energy). Finalement, ce groupe en échappée a été repris par le peloton dans la dernière des trois (3) boucles du Manuyunk Wall.

Le sort en était jetée: le dénouement de la course se terminerait au sprint final à la ligne d'arrivée. Moi et Martin Gilbert étions bien positionnés aux avant-gardes du peloton. Nous étions fins prêts... la tension montait d'un cran. À 3 kilomètres de l'arrivée, nous étions encore capables d'en donner... nous sentions nos adversaires dans le tapis... nous suivions notre ligne de course... À 600 mètres de la fin, nous étions prêt à l'effort ultime. Il fallait faire davantage. J'ai alors tenté une manœuvre additionnelle d'attaque... malheureusement du mauvais côté... vers la clôture. J'ai été obligé de lever le pied. Une erreur impardonnable: je devais attaque vers la droite... et remporter la victoire avec Martin.


Nous devions nous contenter d'une 6ième et 7ième positions. La victoire nous littéralement filée entre les doigts.

Dimanche le 6 juin se tiendra la 26ième course internationale Pro-tour de Philadelphie, commanditée par la Banque TD et présentée par "Commonwealth of Pennsylvania". Celle classique annuelle de 251 kilomètres demeure la plus longue et la plus importante course d'un jour aux États-Unis. Nous allons rouler 10 fois sur un circuit urbain de 23,17 kilomètres qui fait le lien entre "The Majestic Benjamin Franklin Parkway" avec "The Hillside Community of Manayunk". Le dénouement de la course sera connu après trois passages autour du "Lemon Hill" et de "Logan Circle". Au cours du dernier quart de siècle, la ville de Philadelphie a été le berceau d'un des monuments du cyclisme professionnel américain - Philadelphia International Championship. Cette course a accueilli certains des grands noms de notre sport à travers le monde. Il a ��galement joué un rôle important dans le développement du vélo aux États-Unis ayant servi de course du championnat national pour 20 de ces années de 1985 à 2005. Des noms comme Armstrong, Heiden, Hincapie et Phinney ont tous gagné cette course, marquant l'ensemble de leur carrière professionnelle. Les amateurs de vélo de partout dans le monde entier connaissent et vénèrent la course à Philadelphie - la difficulté du parcours avec son 17% de pente à "Wall Manayunk". Nous avons connus un bon succès au Tour de Californie, nous sommes maintenant prêts à affronter cette course d'une jour qui exerce sur la plupart d'entre-nous une véritable fascination. Nous nous préparons depuis des mois pour cette course. Notre objectif est clair... nous sommes là pour gagner, rien de moins.