Tour de Québec

3ième édition

 
     
 
QuoiDe neuf

En préparation!

Nouveau cycle d'entraînement

...suite

 

CourseHier

Championnat du Monde!

Médaillé de bronze

...suite

 

ProChaine

Nouvelle saison!

Construire sur le succès

...suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un doublé avec mon frère et le Maillot jaune

La 3ième édition du Tour de Québec a été un événement mémorable pour moi. Mon frère Pierre-Étienne a remporté la première étape du Tour sur une distance de 200 mètres, rue Saint-Jean à Québec.

Après avoir obtenu la deuxième position de la première ronde de cette première étape, Pierre-Étienne enlevait la victoire à Simon Gagnon-Brassard par l'épaisseur d'un boyau. Pierre-Étienne a eu la présence d'esprit de lancer son vélo sur la ligne d'arrivée et remporter la victoire. Une victoire d'autant plus méritoire qu'au départ de la course, Pierre-Étienne a "déclippé" sa pédale. Il a été en mesure de se ressaisir et de tenir tête quand à Simon et lui ravir la victoire au terme d'un sprint enlevant avec l'appui de nombreux touristes dans le vieux Québec en ce temps-ci de l'ann��e.





Par le fait même, Pierre-Étienne s'emparait du maillot jaune de leader du Tour de Québec. En guise de deuxième étape, un critérium était tenu à Beauport le lendemain soir.

Le critérium de Beauport est très difficile avec un montée assez abrupte qui reviens à chaque révolution du circuit urbain. Dès le début de la compétition, un rythme très rapide a été imposée par les meneurs dont Pierre-Étienne, détenteur du maillot jaune. Après quelques tours, le peloton a littéralement éclaté. Il a fallu être patient, j'ai finalement obtenu la quatrième position de la course en enregistrant quelques points sur le cumulatif du Tour de Québec. Mes coéquipiers Bruno Langlois et David Boily ont obtenus la première et la deuxième position de l'étape. Charles Dionne obtenait la troisième position.

La troisième et dernière étape du Tour de Québec se déroulait le dimanche dans le secteur de Saint-Augustin-des-maures et sa cote Racette qui représente un dénivellé intéressant permettant de discriminer entre les coureurs. Charles Dionne détenait maintenant le maillot jaune. Il était bien confiant de le conserver jusqu'à la fin. C'était sans compter cependant, qu'il devait affronter des équipes complètes alors qu'il ne pouvait compter que sur lui-même, les coéquipiers de son équipe étant absents du Tour de Québec.

À mi-chemin de la course, je me suis échappé en compagnie de Derrick St-John de l'équipe Louis Garneau. Nous avons pleinement collaborés ensemble. Nous avons poursuivis notre chemin à un bon rythme a tel point que nous avons rattrapés le peloton. Je savais que St-John était un bon grimpeur. Je me suis accroché à lui dans la dernière ascension. En haut de la bosse, je me suis agrippé à mon guidon afin d'écraser mes pédales et le distantier de manière définitive et remporter la victoire.

Au terme de cette troisième et dernière étape du 3ième Tour de Québec, je ne connaissais pas les résultats cumumatifs au points entre les prétendants au maillot jaune. Ce fût suffisant: Je remportait également le maillot jaune et la victoire finale du Tour. Je suis très heureux du résultat, une deuxième victoire du Tour de Québec en trois (3) ans. Au terme d'une fin de cycle d'entraînement, je suis très content du résultat d'autant plus que je peux partager cette victoire avec mon frère Pierre-Étienne qui a porté le maillot jaune à la première étape et moi-même à la dernière étape.