Vuelta Chihuahua International - America Tour UCI


  Etapa 2: Cuauhtémoc - San Juanito

 
     
 
QuoiDe neuf

En préparation!

Nouveau cycle d'entraînement

...suite

 

CourseHier

Championnat du Monde!

Médaillé de bronze

...suite

 

ProChaine

Nouvelle saison!

Construire sur le succès

...suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

117,2 kilomètres


Cette deuxième étape du Tour est quand même moins longue que la première et présente un niveau moyen de difficulté.

Il n'y a pas de variation en altitude avant le 80ième kilomètre. Nous passons alors de 2,040 mètres à 2,200 mètres sur une distance d'environ 40 kilom��tres pour ensuite continuer de monter pendant 40 autres kilomètres qu'à 2,600 mètres sur une très courte distance de 12 kilomètres avant d'entamer une douzaine de kilomètres en descente jusqu'au fil d'arrivée.



Photo: Équipe Xacobeo Galicia
L'Espagnol Javier Benitez de l'équipe Contentpolis-Ampo a remporté  l'étape en 2H:57:36. C'était sa deuxième victoire du Tour mais suffisant pour prendre le maillot de leader qui est toujours détenu par Michaël Rasmussen de l'équipe Tecos Trek.

J'ai complété l'épreuve à 17 secondes de Benitez en terminant ainsi au 73ième rang. Du coup, j'ai amélioré mon écart cumulatif après le prologue et 2 étapes, avec un temps de 5 minutes 6 secondes sur le meneur au classement général, Michaël Rasmussen de l'équipe Tecos Trek.

Mon coéquipier Andrew Randell de Planet Energy se positionne maintenant au 23ième rang au classement général cumulatif à seulement 45 secondes du meneur grâce à une excellente 15ième position avec le même temps à l'arrivée aujourd'hui que Benitez.

Mes coéquipiers Bruno Langlois, Éric Boily et Keir Plaice ont terminés la course respectivement au 81ième rang à 46 secondes; au 107ième rang et au 108ième rang à 5 minutes 20 secondes.

Il y a bien eu une échappée de 7 coureurs avec une avance d'à peine 2 minutes sur le peloton. Une échappée qui a été neutralisée sans peine à environ 20 kilomètres du fil d'arrivée. Le tempo du peloton a été rythmé par l'équipe Tecos Trek du meneur au classement général Michaël Rasmussen.

Plusieurs prétendants se pointent pour prendre le maillot de leader du Tour: Benitez, Mancebo, Sevilla, Moreno, Cobo ou Mosquera seront dangereux pour Rasmussen. Quant à moi, je ne peux qu'améliorer mon sort et m'approcher de la tête au classement cumulatif. J'occupe toujours le 10ième rang au classement des cyclistes U23 du Tour.

Demain sera l'étape la plus difficile du Tour avec une ascension de catégorie 1, une autre de catégorie 2 et 2 autres de catégorie 4. C'est ça qui s'appelle du sport mes amis.