Vuelta Chihuahua International - America Tour UCI


  Etapa 5: Parral - Camargo

 
     
 
QuoiDe neuf

En préparation!

Nouveau cycle d'entraînement

...suite

 

CourseHier

Championnat du Monde!

Médaillé de bronze

...suite

 

ProChaine

Nouvelle saison!

Construire sur le succès

...suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

142,8 kilomètres


L'avant-dernière étape du Tour de la Vuelta était faite vraiment pour les rouleurs comme moi. Les 2 premiers kilomètres de l'épreuve devaient être d��terminants. Le peloton est quand même resté regroupé malgré des attaques bien senties qui ont ét�� reprises rapidement. Nous débutions à 1,740 mètres pour descendre très rapidement �� 1,470 mètres et remonter à 1,540 mètres. Les coureurs qui passeraient la bosse les premiers prendraient une option pour la suite: 140 kilomètres de descente à haute vitesse jusqu'à 1,250 en altitude. Cela ne s'est pas produit. Les équipes sont demeurées très prudentes car le Tour de la Vuelta Chihuahua n'était pas joué.

Aucun cycliste n'a réussi à s'échapper. Je me suis tenu en avant du peloton, près des favoris. Je voulais suivre le tempo sur le rythme des meneurs du Tour. Je voulais me rendre jusqu'à la ligne avec eux et tenter le tout pour le tout.



J'y était presque. J'étais avec eux aux avant-postes à 150 mètres de la fin. Ça jouait du coude solide pour obtenir les meilleures positions. J'ai bien essayé de "me placer au bon endroit" mais en vain. Je suis déçu car j'avais les jambes pour gagner. J'ai terminé l'étape au 17ième rang, ma meilleure performance du Tour, ce qui m'a permis de prendre la cinquième position au classement général cumulatif des cyclistes Espoir U23.


L'avant dernière étape a été enlevée par le Mexicain Cesar Vaquera de l'équipe Orven. Nous avons complété le parcours en 3 heures 10 minutes et 21 secondes. Javier Benitez de Contentpolis-Ampo a pris la deuxième place et son compatriote Espagnol Jose A Carrasco de l'équipe Andalucia-Cajasur a terminé troisième.

Le maillot de leader du Tour est détenu par Oscar Sevilla de l'équipe Rock Racing. Le Colombien Gregorio Ladino de Tecos Trek est deuxième à seulement 6 secondes du meneur. Le Portugais Rui A Da Costa de l'équipe Caisse d'épargne est en troisième place avec un retard de 1 minutes 3 secondes sur Sevilla.

Le gagnant du Tour n'est pas encore couronné. Une lutte à finir se déroulera entre les équipes Rock Racing, Tecos Trek et Caisse d'épargne.

Il ne reste qu'une seule une étape pour obtenir un podium et j'espère bien jouer "les troubles fêtes".