Une équipe au Coeur vaillant

12494865_683490115087883_65

Il y a plusieurs mois que je ne vous ai écrits. En 2016, je roule avec la jeune équipe Israélienne Cycling Acacemy qui regroupe des cyclistes en provenance de nombreux pays dont Israël évidemment.

Après avoir évolué l’année dernière avec l’équipe américaine Optum Pro Cycling, j’ai accepté la proposition de Cycling Academy afin de jouer un rôle de premier plan dans le développement de cette nouvelle équipe fondée en 2015.

L’ex-cycliste professionnel Nicky Sorensen qui a fait à plusieurs fois le Tour de France et d’autres Grands Tours, assume la direction sportive de l’équipe avec brio alors que Ran Margaliot, également ex-cycliste, en assure la gestion.

Nous roulons sur des vélos Cannondale, un retour aux sources pour moi. L’organisation est entièrement dédiée au développement de nos coureurs. Nous prendrons part à des courses de niveaux Continental, Pro-Continental et World Tour.

Nous nous distinguons par l’engagement et l’intensité de notre travail même si nous ne possédons pas toujours le niveau pour être à la hauteur dans certaines courses. Nous sommes une équipe au Cœur vaillant et nous misons sur l’apprentissage individuel et collectif afin de progresser car nous avons de grandes ambitions : Prendre part à un Grand Tour en 2017.

Depuis le début de la saison, nous avons fait preuve caractère. Nous avons remporté la première course au calendrier de la saison en Israël. J’ai terminé en première place grâce une échappée individuelle qui a réussie.

Nous avons fait bonne figure aux quatre (4) étapes du Coppi e Bartali en Italie. J’ai terminé deux (2) fois en 11ième position grâce au travail inlassable de mes coéquipiers. Malheureusement, je n’ai pas eu l’opportunité de me positionner favorablement au final pour espérer monter sur le podium.

Aujourd’hui, je n’étais pas le sprinter désigné au GP Adria Mobil en Slovanie. Je me remettais d’une vilaine grippe et il ne fallait pas prendre de chance de m’engager dans un rôle de leader sans être sûr d’être à mon meilleur. Mon rôle était plutôt d’aider mon coéquipier Mihkel Raim à tenter sa chance au sprint final, le défi étant toujours de se trouver dans le peloton de tête ou de l’échappée à la fin de la course.

Je me sentais très bien dans les montées. À 30 km de la fin de cette course de 175km se trouvait une montée de 13% sur une distance de 1 km. Je suis bien accroché pour rester dans un groupe de tête composé de 40 cyclistes.

À 7 km de la fin, trois cyclistes se sont échappés en prenant 30 à 40 secondes sur le groupe de tête dont je faisais partie. Le groupe ne semblait pas vouloir collaborer pour reprendre le trois (3) cyclistes. Nous devions absolument faire quelque chose. J’ai alors pris la tête de la chasse devant le peloton. J’ai tout donné pour emmener le peloton sur les trois (3) cyclistes en échappée ce qui fût fait à 2km du fil d’arrivée. Ma journée de travail était alors achevée. Mon coéquipier Miku serait en mesure de faire la lutte au sprint final. Il a terminé en 9ième position.

Ce fût une course pleine de rebondissements et combien excitante.

Nous retournons maintenant vers Lucca en Italie avec 6 heures de route. Demain, je vais prendre les choses aisées.

Dès mardi, nous entreprenons un camp d’équipe en préparation des courses du Finistère (Coupe de France) et de Tro Bro Léon (France).

Guillaume Boivin Information

Je suis membre de l'équipe professionnelle Cycling Academy.

Show More Posts